Falstaff

Acheter des billets
Avril 2021
Lu
Ma
Me
Je
Ve
Sa
Di

Argument

L’action se déroule à Windsor sous le règne d'Henri IV d'Angleterre (1399-1413).

 

Acte I

Le docteur Cajus fait irruption dans l'auberge de la Jarretière : il accuse Falstaff — ainsi que ses deux acolytes, Bardolfo et Pistola — d'être entré chez lui par effraction et de lui avoir vidé les poches. Sir John refuse de réparer ses torts et les deux autres nient tout en bloc. Le docteur Cajus quitte l'auberge sans avoir obtenu satisfaction.

Falstaff, après avoir regardé sa note et grommelé contre ses laquais dépensiers, leur révèle son projet amoureux : il a l'intention de séduire Alice Ford et Meg Page. Bardolfo et Pistola sont chargés de porter à chacune une lettre d'amour, mais ils refusent, invoquant le principe d'honneur. Falstaff confie les lettres à un page et les congédie.

Alice et Meg, comparant leurs lettres, découvrent qu'elles sont identiques. Avec Miss Quickly et Nanetta, la fille d'Alice, elles décident de mystifier Falstaff. Au moment où elles s'éloignent, entrent Ford, Cajus, Fenton, ainsi que Bardolfo et Pistola. Ces deux derniers, n'ayant pas apprécié d'avoir été congédiés, révèlent à Ford les intentions de Falstaff.

De leur côté, les « trois commères » mettent au point leur vengeance : Quickly ira rendre visite à Falstaff afin de lui arranger un rendez-vous galant avec Alice. Les hommes, ignorant le projet des femmes, trament un autre plan : Ford ira voir Falstaff, sous un faux nom, pour lui tendre un piège.

 

Acte II

Feignant de se repentir, Bardolfo et Pistola reprennent leur service auprès de Falstaff et font entrer Quickly, qui arrange un rendez-vous entre Alice et le chevalier, pour le jour même. Quelques instants après le départ de Quickly arrive Ford, sous le nom de Fontana. Il propose à Falstaff de séduire Alice pour lui préparer le terrain. Falstaff accepte et révèle qu'Alice a déjà consenti à le rencontrer. Dès que Falstaff quitte la pièce, Ford laisse libre recours à sa fureur. Falstaff revient et tous deux quittent l'auberge ensemble.

Quickly raconte aux autres femmes son entrevue avec Falstaff. Nanetta ne partage pas l'hilarité générale : son père veut qu'elle épouse Cajus. Sa mère lui assure qu'il n'en sera rien et prépare la pièce pour la visite de Falstaff. Celui-ci arrive, mais il est interrompu dans sa déclaration par Quickly, qui annonce l'arrivée de Meg. Sir John est obligé de se cacher derrière un paravent. Meg annonce que Ford arrive, hors de lui. Il fait irruption avec Cajus, Bardolfo, Pistola, Fenton et quelques voisins et fouille la pièce. Falstaff est contraint de rentrer dans la panière à linge, et Alice, profitant de quelques instants de répit, fait jeter la corbeille à la Tamise.

 

Acte III

Falstaff, trempé, est de retour à l'auberge. Survient Quickly, qui lui certifie qu'Alice veut le revoir, et il lui donne une lettre fixant un rendez-vous à minuit dans la forêt de Windsor, et que comme la jeune femme aime le mystère, il devra porter les cornes du « Chasseur Noir ». Dehors, les autres protagonistes mettent au point leur mascarade nocturne. Ford promet à Cajus qu'il pourra épouser sa fille le soir même, mais leur conversation est surprise par Quickly.

Falstaff fait son apparition dans la forêt, avec des bois de cerf sur la tête. Arrive Alice, et le chevalier entreprend aussitôt ses manœuvres de séduction. On entend soudain Meg crier, et Alice s'enfuit en prétextant qu'elle a peur des fantômes. Falstaff, percevant ce qu'il croit être des voix de fées, se jette au sol. Arrivent les autres qui tourmentent Sir John, couché à terre, avec force accusations et pincements. Ainsi maltraité, Falstaff se repent. Il ne tarde pas à découvrir le manège et accepte son châtiment de bon cœur. Ford annonce qu'il va maintenant unir sa fille à l'homme qu'il lui a choisi ; Alice lui demande de marier un second couple, également déguisé, ce à quoi il consent. À l'issue d'une brève cérémonie, Ford s'aperçoit qu'il a marié Fenton à Nanetta et Cajus à Bardolfo. Il admet lui aussi avoir été berné et bénit le mariage de sa fille. Tous s'en vont faire un banquet.

Programme et distribution

Chef d'orchestre : Balázs Kocsár
Sir John Falstaff : Alexandru Agache
Ford
Fenton : Ninh Duc Hoang Long
Dr Caius : János Szerekován
Pistola : András Kiss
Bardolfo : Péter Balczó
Mme Alice : Andrea Rost
Nannetta : Kinga Kriszta
Mme Quickly : Bernadett Fodor
Mme Page : Gabriella Balga

Erkel Théâtre

Ouvert en 1911 à l'origine, le Théâtre Erkel est le plus grand bâtiment du théâtre de la Hongrie. Son histoire est intimement liée à l'âge d'or de la performance de l'opéra hongrois, avec des sommités comme Luciano Pavarotti, Placido Domingo, Éva Marton et Grace Bumbry tout avoir foulé la scène d'un bâtiment dont l'acoustique sont considérées comme de la légende de l'opéra. 

 

Après avoir volets pour plus de cinq ans avec son destin dans le doute après la fermeture en 2007, le gouvernement hongrois année dernière a donné 1,7 milliard de forints en subventions pour le renouvellement du théâtre, permettant à l'Opéra d'État hongrois à rénover le Théâtre Erkel à un niveau approprié pour tenant performances. 

 

Une grande partie des travaux de rénovation ont eu lieu dans les coulisses, avec solistes et dressing partagé chambres et les espaces communs réaménagés et agrandis. En outre, l'équipement technique de la scène a subi une importante modernisation, tandis que les systèmes de services du bâtiment (eau, plomberie, chauffage et ventilation) ont également été mis à jour. 

 

Le public pourra désormais entrer dans une salle avec un tout nouveau look, tandis que tous les efforts ont été faits pour s'assurer que fantastiques propriétés acoustiques de la construction sont demeurées inchangées. Un facteur qui permettra d'accroître considérablement le confort est le système de ventilation moderne installé dans le salon. Bien que le nombre de sièges a été réduit de 1935 à 1819 en reposant les rangées de sièges pour plus de confort, le théâtre conserve néanmoins son rang comme le théâtre le plus élevé des capacités en Hongrie - et en Europe centrale et orientale.

Événements associés